top of page
Rechercher

Dimanche 19 mars 2023 # Une farouche liberté




* LUCAY-LE-MÂLE

La Grange Aux Blas-Blas

// Dim. 19 mars 2023 > 16h

(Réservations ouvertes)

Production Accord Production

En partenariat avec Amnesty International


Texte

Annick COJEAN, coécrit avec Gisèle HALIMI


Adaptation, scénographie et mise en scène

Jean CHOLLET

Distribution

Sylvie BOIVIN

Costumes

Marianne BRACONNIER

Technique

Dorian WOLFCARIUS

Décor sonore

David KLAUS


Théâtre – A partir de 12 ans – 60 min.

Gisèle Halimi, c’est soixante-dix ans de combats.

Soixante-dix ans de passion et d’engagement au service de la justice et de la cause des femmes. Et toujours, la volonté de transmettre aux nouvelles générations le flambeau de la révolte. Parce que l’égalité entre hommes et femmes est loin d’être acquise. Et parce que naître femme, dans la plupart des pays du monde, reste une malédiction.

Depuis son enfance en Tunisie, dans une famille juive modeste, celle qui devint l’avocate la plus célèbre de France et qui est également la dernière grande héroïne féministe, aura vécu une vie de pionnière, insoumise et passionnée.

BIOGRAPHIE

Comme beaucoup d’artistes, Sylvie BOIVIN découvre le théâtre dans une troupe de comédiens amateurs. Parallèlement aux spectacles auxquels elle participe, elle ne tarde pas à suivre des cours pour se former plus avant, et participe régulièrement à des stages de perfectionnement.


Au moment où le cursus habituel voulait qu’elle entre dans une école, plusieurs metteurs en scène lui ont spontanément proposé des rôles dans des distributions professionnelles.


C’est ainsi qu’en 1999, on lui propose « La paix du dimanche», de John Osborne. Suivront, en 2002 « inventaire», de Philippe Minyana, puis, avec la Compagnie Amarante, « Clotilde du Nord », de Louis Calaferte et « Une femme seule » de Dario Fo. Puis « Soie » d’Alessandro Barrico en 2004, « Le Portique», de Thierry Tchang-Tchong, en 2005 et « Et plus si … » d’Emmanuel Darley en 2006. Avec ce nouveau spectacle, elle sera invitée pour la première fois au Festival d’Avignon.


Après plusieurs spectacles en 2007 et 2008, elle fait une petite incursion dans l’univers des marionnettes, pour « Il faut tuer Sammy », de A. Madani, en 2009. Elle revient au théâtre en 2011 avec « Zoli » de ColumMac Can, puis « La rose des Sables », de Thierry Tchang-Tchong, en 2012.


A partir de 2015, elle collabore avec Intime Compagnie pour un projet qui l’occupera jusqu’en 2020 : « Apostrophes – Duras-Pivot », dans laquelle elle interprète une Marguerite Duras qui a véritablement séduit le public et la presse. En 2020, elle participe à la création au théâtre d’une nouvelle de E.-E. Schmitt : « La vengeance du pardon ».


Avec « Une farouche liberté », de Gisèle Halimi, c’est la deuxième qu’elle travaille sous la direction de Jean Chollet.



Jean CHOLLET

Licencié en théologie de l’Université de Lausanne en 1979, il suit, parallèlement à ses études universitaires, les cours de l’Ecole Romande d’Art Dramatique de Lausanne, puis, entre dans la classe de Michel Bouquet au Conservatoire de Paris.


Sorti du Conservatoire, il se tourne rapidement vers la mise en scène. En 1982, il crée la Compagnie de la Marelle. Dès 1988, il dirige le Théâtre du Peuple de Bussang (Vosges) puis, de 1989 à 2008, le Théâtre du Jorat à Mézières (Suisse). En 2004, il crée l’Espace Culturel des Terreaux, qu’il dirigera jusqu’en 2019 et en 2007, l’Espace St-Martial en Avignon, qu’il dirige encore à ce jour.


En 2020, il vient de créer un théâtre de poche, le Bateau-Lune à Cheseaux (Suisse).


Comme metteur en scène, il montera notamment « Luther», de John Osborne, « La Célestine » de F. de Rojas, « La Passion du Juste » de Péguy, « Abraham sacrifiant» de Théodore de Bèze, « Le Menteur » de Carlo Goldoni, « Le Credo de Pilate » de Karel Capek, « Aliénor » de René Morax, « George Dandin » de Molière, « La Rupture » de Jean-Jacques Langendorf, « David et Bethsabee» de F. Teulon, « OEdipe Roi » de Sophocle, « Il est minuit Docteur Schweizer » de G.Cesbron, « César Ritz and Co » de Bernard Bengloan, « L’Arlésienne » de Daudet et Bizet, « Don Juan » de Molière, « Jonas » de Elie-George Berrebi, « Farinet » de Ramuz, « Zorba le Grec » de Nikos Kazantzaki, « Les Confessions d’un Solitaire » d’après Rousseau, « Mozart et Salieri » d’après Pouchkine, « Adelaïde et le Prieur », pour les 1000 ans de Romainmôtier.


Parallèlement à ses activités de metteur en scène, Jean Chollet a travaillé pendant quinze ans (1982-

1997) au Service des Émissions Dramatiques de la Radio Suisse Romande, en tant qu’adaptateur, tout

d’abord, puis réalisateur, producteur, et finalement,chef des Émissions Dramatiques.


Signalons enfin que sous le pseudonyme de Jean Naguel, il est l’auteur de très nombreux textes diffusés par la Radio Suisse Romande ou France Culture, et que pour le théâtre, il a écrit notamment « La Courtisane de Jéricho » (1993) « Les idées noires de Martin Luther King » (1992), « Le Défi de Jeanne » (1986),

« Timothée l’inoubliable » (1984), « La Durand, prisonnière du Roy » (1982) « Adélaïde et le Prieur » (2000), « Marilyn et le Savant » (2003), « Le Gospel de Mahalia » (2004), « Noël à Brooklyn » (2006) « Monsieur René et le Roi Arthur » (2008), « Sur la route de Korazim » (2008), « Ma vie avec Jean-Sébastien » (2009), « Femme de prêtre » (2010), « La Navidad, Noël latino » (2011) « Lapidée » (2013), « Mozart et Salieri » (2016), « Painting Luther » (2017), « Quand je pense à Audrey Hepburn » (2017), « Le Blues de la tortue » (2017), « Le fils maudit de Bach » (2018), « Le malheur est dans le pré » (2019), « Une heure avant la mort de mon père » (2020).

ENTREE 10 euros – Réservation conseillée – Contact :

lagrangeauxblablas@netcourrier.com / 06 77 90 76 29

Théâtre de La Grange Aux Blas-Blas

L.D « Blas »

36360 Luçay -Le-Mâle

Tél. : 06 77 90 76 29

http://www.compagniedesvoyageursephemeres.com

https://www.theatredelafronde.com/

#Théâtre

42 vues0 commentaire
bottom of page