Please reload

Recent Posts

Dimanche 23 juin 2019 # 10 ans déjà...

June 15, 2019

1/7
Please reload

Featured Posts

Apostrophes Duras . Pivot # Intime Cie

 

 

* LUCAY-LE-MÂLE

La Grange Aux Blas-Blas 

// Sam. 02 juin 2018 20h30 

// Dim. 03 juin 2018 > 17h00

 (Réservations ouvertes)

 

Avec

Sylvie BOIVIN & Claude GALLOU

 

 

 

 

 Le 28 septembre 1984 Bernard Pivot reçoit Marguerite Duras en direct dans sa célèbre émission Apostrophes. Un moment unique à propos duquel l’écrivain dira :

« On était retourné au premier état de la relation humaine, celui de la curiosité de l’autre » (Marguerite Duras)

 

Sur le plateau une table, deux fauteuils, des livres, des fiches. Enveloppés dans une lumière franche, une comédienne et un comédien, une heure durant vont interpréter l’intégralité de cette rencontre et recréer la qualité de cet échange.

 

« Je ne comprends pas toujours très bien ce que je dis, ce que je sais c’est que c’est complètement vrai. » (Marguerite Duras)

 

Ce spectacle donne accès à la parole singulière, étonnante, et toujours émouvante de Marguerite Duras. Ecouter ses mots, c’est peut-être aussi entendre ce qu’elle n’a pas écrit, ou comprendre autrement ce que nous avons lu.

 

« Ecrire, c’est croire que tout n’a pas été dit et que ce qui a été dit aurait pu l’être autrement, mieux même. » (Bernard Pivot)

 

Bernard Pivot par son écoute attentive et la curiosité gourmande de ses questions, nous transmet son intérêt pour l’écrivain et pour son œuvre. Sa vivacité s’accorde au rythme posé de son invitée. Il laisse vivre les espaces ouverts par les silences, relance le propos et cherche à faire entendre ce qui n’a pas été écrit. Puis, quand il le faut, il s’efface. Il sait bien que, peut être, tout ne peut pas être prononcé.

 

« Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit. » (Marguerite Duras)

 

Au-delà de la femme écrivain et de l’homme de culture, ils deviennent à cet instant, face à face, tous les hommes et toutes les femmes qui se parlent et s’écoutent avec sincérité et respect parce qu’ils s’intéressent l’un à l’autre. Nous avons voulu à travers la démarche originale de ce projet créer une proximité avec les spectateurs, les inviter au cœur même d’un jeu complètement vrai. Notre dispositif scénique permet cette présence intime et partagée qui restitue la vérité et l’intensité de l’échange, ce bonheur de parler ensemble.

 

 

Texte de Bernard Pivot « Dans cette « Apostrophes » avec marguerite Duras, j’ai été ébloui de nous retrouver, elle et moi, tels que nous étions, dans l’affrontement et la connivence, dans la distance et la séduction. Chapeau les comédiens !Mais ce qui m’a le plus sidéré, c’est de ressentir de nouveau, avec intensité, et pas fugacement, le risque du direct, comme si l’un et l’autre nous jouions une partie majeure de nos vies publiques et littéraires. »

 

LA PRESSE

 

"Du belle ouvrage mise en valeur par Bouchon, ce clown candide que nous pourrions tous être un jour, si nous ne faisions pas attention."

 

…Apostrophes « comme si on y était »

 

…Sylvie Boivin et Claude Gallou vivent le texte avec un naturel extraordinaire. Ils sont Duras et Pivot, l’une avec ses pauses, ses affirmations parfois choquantes, ses élans, l’autre avec ses étonnements, ses interrogations et ses immortels jeux de lunettes. Ils ne sont plus acteurs mais individus, on oublie la scène, on, entre dans la conversation…

 

…Au-delà de la restitution pure du texte et d’une mise en scène très originale, ce spectacle de l’Intime Compagnie parvient, grâce à l’intensité de l’échange et au jeu des comédiens, à exister en tant que tel. Pendant plus d’une heure, le public est resté accroché à ces mots très forts, beaux et poignants. Du b eau travail…

 

…Une magistrale leçon d’interprétation…

 

…Un grand moment de théâtre… La Nouvelle république du Centre Ouest

 

…Claude Gallou ne ressemble en rien à Bernard pivot, aucun trait ne les rapproche, et pourtant il devient Pivot. On retrouve les mimiques, les gestes, l’emportement, les inflexions. Sylvie Boivin ne joue pas Duras, elle l’incarne littéralement. CulturZ

 

PLACES LIMITEES, RESERVATION RECOMMANDEE au 02 54 40 24 13

 

Entrée : 10 euros

 

Pour ceux et celles qui le souhaitent, nous vous proposons d’apporter douceurs à manger ou à boire que nous partagerons après la pièce.

 

 

Théâtre de La Grange Aux Blas-Blas

 L.D « Blas »

36360 Luçay -Le-Mâle

Tél. : 02 54 40 24 13 

http://www.compagniedesvoyageursephemeres.com

 

 

 

Fête du court métrage

Please reload

Follow Us
Please reload

Les Arts